Body or not body ?

Qu’il soit en coton, en dentelle ou encore en velours, le body fait son grand retour dans nos vitrines comme sur les réseaux depuis quelques mois déjà. Longtemps considéré comme une pièce de lingerie fine, c’est en se modernisant qu’il est devenu aujourd’hui un essentiel de la garde-robe féminine …

Retrouvez toutes les références en fin d’article

body or not body - juliesliberties

Un peu d’histoire

Loin d’être une nouveauté, il faut remonter à 1860 pour voir apparaître le tout premier body, conçu principalement pour les acrobates.
Porté ensuite par la mannequin Bettie Page recrutée par le célèbre magazine PlayBoy, le port de ce sous-vêtement apparent s’est vite répandu grâce aux “Bunny Girls”.
Encore inconnu par une grande majorité du public, il sera par la suite mis sur le devant de la scène lors de l’adaptation de Wonder Woman sur les écrans, l’héroïne portant en effet un body bustier short aux couleurs de l’Amérique.

Wonder Woman - juliesliberties

chipée sur wikipédia.fr

Dans les années 80/90, il connaît son apogée en reprenant sa première fonction mais aussi son premier nom. Fini les shorts, place à la culotte échancrée et aux couleurs fluos ! Associé à des collants et de grosses guêtres, le body redevient alors le justaucorps, faisant plutôt penser à un maillot de bain et principalement utilisé pour la pratique sportive telle que l’aérobic ou le roller.

Les années passent, les modes se succèdent et c’est bien plus tard que nous voyons réapparaître l’évolution du body en tant que pièce de lingerie fine et/ou affriolante, d’abord portée en sous-vêtement, puis peu à peu révélé notamment par Queen B dans plusieurs de ses clips ou lors de ses concerts.
Aujourd’hui, véritable pièce maîtresse des gardes-robes féminines, il se décuple en multitude de formes et de matières, devenant ainsi un vêtement à part entière à la fois raffiné, chic, élégant, sexy et confortable.

Le body d’aujourd’hui

En 2016 nous avons pu constater la réapparition de quelques bodies, mais la grosse vague tendance à réellement eu lieu en Automne/Hiver 2017 : le body est alors mis en avant sur les réseaux, dans les magasins, sur Internet … par les créateurs et par les marques à travers leurs influenceuses. Alors certes il revient à la mode, mais qu’est ce qui a réellement changé ?

  • Les matières

Si le body a connu son heure de gloire en velours avec les playmates ou en lycra lorsqu’il était porté dans le cadre du culte du corps, il se décline aujourd’hui en dentelle, en coton, en stretch, en lurex, en satin … le but étant de ne plus l’associé forcément à un maillot de bain ou à de la lingerie coquine mais d’ouvrir des possibilités d’association bien plus larges.

body cache coeur jennyfer - juliesliberties

  • Les couleurs et imprimés

Comme pour les matières, le body uni ne fait plus l’unanimité : place aux couleurs et imprimés en tout genre !

  • Les formes

Toujours pour rester dans cette optique de le dissocier du maillot de bain, le body s’est transformé en un vêtement de tout les jours par le simple changement de forme au niveau du buste. Il existe maintenant des bodies cache-coeur, débardeur, dos nu, avec des cols ou des volants, bustier …
Outre le haut, le bas aussi à subit quelques transformations : culotte normale ou échancrée comme à l’époque, string, shorty, il y a maintenant plusieurs choix à disposition, de quoi palier à toutes les demandes pour lesquelles il pourrait être sollicité.

body cache coeur jennyfer look streetwear - juliesliberties

  • Le coté pratique

Enfin, il n’y a pas que l’esthétique qui a évolué, le body est aussi devenu plus pratique à enfiler et à utiliser grâce à l’ingéniosité de la mise en place de petits boutons à pression au niveau du bas (2 ou 3 selon les modèles). Avec ça plus besoin de l’enfiler par les jambes ou de le retirer complètement lors de la pause WC !

Bien entendu, comme pour toutes les modes, le body divise les femmes en 2 écoles : celles qui aiment et celles qui n’aiment pas.
Pour ma part j’ai toujours eu le body en horreur, ne comprenant pas le principe, ayant l’impression que je ne serai pas à l’aise si je ne porte pas mon bon vieux soutien-gorge, et surtout de passer pour une fille vulgaire en laissant apparaître un sous-vêtement…. Mais comme dit ma maman : “il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis !” J’ai donc décidé de tenter l’expérience et d’accorder une chance à cette pièce tant appréciée par certaines d’entre nous.

body dentelle jennyfer - juliesliberties

Bien que je n’en suis pas encore au stade où je pourrai en porter un tous les jours, j’ai été agréablement surprise par ceux que j’ai pu essayer et voudrais revenir sur quelques idées reçues que j’ai pu lire ou entendre :

♦ “je suis coincée dans un body” => à en croire les clips de Beyoncé ou de Shakira il n’y a pas vraiment de problème de se coté là … et c’est vrai ! Il faut simplement choisir la coupe et la taille qui vous sont adaptées comme pour tout vêtement.

♦ “c’est la galère pour faire pipi avec un body” => certes ce n’est pas la chose la plus facile mais c’est faisable, surtout avec les bodies d’aujourd’hui. Les boutons pressions sont simples d’utilisation, ce n’est qu’un coup de main à prendre.

je ne peux pas porter de sous-vêtements sous un body” => faux ! C’est un choix propre à chacune mais c’est tout à fait faisable, à vous de choisir le sous-vêtement qui matche le mieux avec votre body. Pour ma part je porte toujours un bas et un haut quand c’est possible, ce qui m’amène au point suivant …

body et sous-vêtements - juliesliberties

♦ “ma poitrine n’est pas maintenu dans un body” => vrai et faux. Encore une fois cela dépend du modèle et de la coupe. Dans les cas où porter un sous-vêtement en dessous était inadapté, j’ai trouvé que le maintien de ma poitrine était correct, … sauf pour courir un marathon !

♦ “je ne sais pas quoi mettre avec un body” => pas de panique, ça à l’avantage d’aller avec tout ! Jean, tailleur, short, … une seule pièce peut composer plusieurs styles permettant de diversifier sa garde-robe sans pour autant cumuler les vêtements.

body effet streetwear - juliesliberties

Outre ces quelques points, voici d’autres avantages que j’ai pu constater :

♦ plus de tracas à rentrer mon haut dans mon pantalon ou ma jupe dès que bouge et fini le ventre dehors.

♦ en Hiver ou en Eté le body est adapté : manches longues ou débardeur vous trouverez certainement le modèle qui vous plait.

♦ certains bodies ont un effet gainant et galbe parfaitement la silhouette, de quoi décomplexer ne serait ce qu’un petit peu.

Ma vision sur le body commence donc à changer et je peux tout à fait comprendre celles qui ne l’aime pas car c’est tout une philosophie que de porter un body. Malgré tout, si vous souhaitez sauter le pas, je ne saurais que vous conseiller de toujours essayer avant d’acheter car certains sont très mal coupés.

Pour ma part, mon plus gros challenge reste maintenant d’apprendre à le boutonner à la vitesse de l’éclair pour réduire le temps de passage au pipi-room …

Et vous, body or not body ?

body dentelle jennyfer look working girl - juliesliberties

Références et bon plan

♦ Les bodies viennent de chez Jennyfer ainsi que le short bleu à rayures. Le short en jean et la jupe noire à lacets viennent de chez Newyorker.
♦ Le sac à dos noir vient de chez Ross (USA) et le sac à main noir de chez Desigual.
♦ Les lunettes de soleil type aviateur viennent de chez Claire’s, tout comme les créoles.

Bon plan : en ce moment bénéficiez de 3 % de cashback chez Jennyfer et d’une hausse du cashback (6 % au lieu de 3.50 %) chez Claire’s grâce à iGraal (dont je vous parle juste >ici<). Un petit plus qui ne se refuse pas et dont je vous invite à profiter en vous inscrivant via mon lien de parrainage qui vous fera immédiatement gagner 3 € en plus de votre cashback ! 

Julie's liberties

Photos prises par mes soins

Rendez-vous sur Hellocoton !
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.